Théatre aux mains nues

Le compagnonnage

Le compagnonnage résulte d’une affinité entre un ou des artistes et le directeur artistique. Le Théâtre aux Mains Nues est l’un des huit lieux-compagnies missionnés pour le compagnonnage reconnus par le Ministère de la Culture et de la Communication. Les compagnons bénéficient d’échanges avec le directeur artistique, d’espaces de résidence et d’un soutien administratif et financier pour leur insertion professionnelle sur toute la durée de leur création.

illustration
Raquel Silva
Compagnie Pensée Visible

Comédienne de formation, Raquel Silva collabore depuis 20 ans avec le créateur italien Giorgio Barberio Corsetti. Depuis 2009 elle met en scène et depuis 2011 elle s’intéresse à l’utilisation des marionnettes et des formes animées. Avec son nouveau projet PIGS, elle part de l’envie d’interroger notre rapport à l’Avoir. Combien et comment nous nous définissons par ce que nous possédons : argent, logement, objets, vacances ? Combien de notre énergie et temps passe dans la recherche de posséder toutes ces choses ? Quelle place et importance a pris l’avoir, l’argent, dans notre société et quelle place peut encore prendre l’être ?

illustration
Stéphane Bientz et Bruno Michellod
Compagnie La Barbe à Maman

La Barbe à Maman, c’est une collaboration entre un auteur-comédien, Stéphane, et un plasticien, Bruno. À eux deux, ils racontent des histoires sur les minorisé·e·s et donnent la parole aux invisibles, à celles et à ceux que l’on force à terre ou qui marchent de travers. Avec Loup, m’entends-tu ?, deuxième tableau de Mauvaises Graines, ils veulent détricoter les stéréotypes qui entourent la schizophrénie à travers la marionnette à gaine et le théâtre d’ombres. « Tous les jours, on me dérange ! » Mais qui donc dérange Loup ? Comment faire comprendre aux autres que Loup s’épuise à lutter contre l’invisible vacarme ?

illustration
Lou Simon et Candice Picaud

Candice Picaud et Lou Simon se sont rencontrées durant leurs formations au Théâtre aux mains nues et à l’Ecole Nationale supérieur des Arts de la Marionnettes. Leur projet de création se construit autour des drones militaires. Elles partent du réel. Elles veulent créer un spectacle documentaire et marionnettique, pour saisir ce que les drones armés racontent des enjeux politiques du monde actuel.

illustration
Pauline et Amélie Madeline

Réciproquement comédienne-marionnettiste et plasticienne-factrice de marionnette, Pauline et Amélie Madeline ouvrent un espace de réflexion autour de la mémoire, la trace et l'empreinte. Le souvenir s'inscrit dans notre cerveau et notre corps, mais il s'inscrit aussi sur tout support pouvant recevoir l'empreinte d'un moment. Il laisse indéniablement des traces. Partir du fragment et reconstruire l'édifice du souvenir, ou pourquoi pas le réinventer.

News
Letter
Newsletter