Théatre aux mains nues

Projets de médiation

Chaque année, le théâtre travaille avec des partenaires du monde social, éducatif, sportif ou médical pour faire découvrir les arts de la marionnette contemporaine et permettre l'expression de toutes et tous ! Nous sommes partenaires permanents de Culture du Coeur, de Place de la Culture et du dispositif Souffleurs d'images, pour permettre l'accès à nos spectacles et à nos ateliers au plus grand nombre.

                          

illustration
Des marionnettes-sac au collège Courteline
Classe à PAC 19-20

Pour la deuxième année consécutive, le Théâtre aux Mains Nues a travaillé cette saison avec le collège Courteline et la classe de Viviane Fohr, avec l'artiste-marionnettiste Juraté Trimakaité. Les élèves de 3e ont travaillé le texte Cahiers d'un retour au pays natal, d'Aimé Césaire, avec leurs enseignantes d'arts appliqués et de français.

Après avoir choisi un certain nombre de personnages à représenter en marionnettes, les élèves ont découvert la fabrication et la manipulation de marionnettes-sac avec Jurate. Pour compléter leur découverte des arts de la marionnettes, les élèves ont également assisté à un spectacle de la saison du Théâtre aux Mains Nues.

    illustration
    Ateliers et médiation à l'EHPAD Alquier Debrousse
    Culture et santé en milieu médico-social - DRAC / ARS

    Pendant deux années consécutives, le Théâtre aux Mains Nues a mené des projets en marionnette et théâtre d'objets à l'EHPAD Alquier Debrousse, à destination des résident·e·s, dans le cadre de l'appel à projets "Culture et santé" de la DRAC et de l'ARS.

    La première année, les artistes Angèle Gilliard et Florence Garcia ont mené le projet "Fantasmagories végétales", pour proposer aux résidents de l’EHPAD une activité artistique et manuelle à travers la découverte de la marionnette, de création de maquettes, de portraits, tout en suivant la thématique de la fantasmagorie végétale.

    La seconde année, elles ont proposé une continuité au projet par le théâtre d'objets : "Portraits sensibles" à travers de nombreux ateliers de création plastique à partir d'objets, supports de la mémoire des résident·e·s de l'EHPAD et des patient·e·s de l'accueil de jour des Balkans, nouveau partenaire du projet.

    Une attention particulière a été portée à la dimension intergénérationnelle, en intégrant au projet l'école primaire Alquier Debrousse les deux année, pour proposer des ateliers partagés avec les enfants et les seniors. La seconde année, cet axe intergénérationnel a été renforcé avec l'association Uniscité, dans le cadre d'un atelier manipulation de marionnette de type bunraku (marionnette manipulée à plusieurs), proposé aux volontaires de l'association, jeune adultes se dédiant au soin et à l'accompagnement de personnes âgées en perte d'autonomie.

      News
      Letter
      Newsletter
      Je m'abonne aussi à la newsletter des formations.